Menu

TOUBA – LE DIAGNOSTIC DE LA DÉFAITE DIVISE LES APÉRISTES



TOUBA – LE DIAGNOSTIC DE LA DÉFAITE DIVISE LES APÉRISTES

NETTALI.COM – Leur candidat largement battu par Idrissa Seck dans le département de Mbacké, les responsables et militants de l’Alliance pour la république (Apr) ne savent toujours pas comment expliquer la débâcle du 24 février.  Chacun fait son diagnostic de son côté et accuse les autres.

A ce rythme, il sera difficile voire impossible pour l’Alliance Pour la République (Apr) d’espérer un jour, gagner à Touba et dans le département de Mbacké. Malgré les débâcles successives depuis l’arrivée de Macky Sall au pouvoir en 2012, les apéristes ne parviennent toujours pas à accorder leurs violons afin de trouver la solution face à une opposition qui ne cesse de progresser dans la zone. Ainsi, après la défaite du 24 février 2019 face au candidat Idrissa Seck qui n’a jamais réalisé de tels scores dans la capitale du mouridisme, chaque responsable apériste fait son diagnostic de son côté et tente de renvoyer la balle aux autres.

C’est d’ailleurs Serigne Modou Mbacké Bara Doly qui convoque en premier la presse. Et c’est pour accuser directement le député Moustapha Cissé Lô d’être le responsable de la défaite de Macky Sall à Touba. Il indexe surtout son manque de respect et les insultes qu’il envoie souvent aux populations de Touba et à certains petits-fils de Khadim Rassoul. Pourtant, le même Serigne Modou Mbacké Bara Doly avait déjà sonné l’alerte au lendemain du passage de Macky Sall à Mbacké où il a lancé sa campagne électorale. En effet, il ne comprenait pas que la parole soit donnée à Moustapha Cissé Lô au cours de ce meeting, alors que ce dernier avait déserté sa base de Mbacké. Mais il n’a jamais été écouté.

Choisi comme plénipotentiaire de Benno Bokk Yakaar dans le département de Mbacké, Cheikh Abdou Baly Mbacké a, lui, une autre explication de la défaite. Le fils de Gaïndé Fatma, qui en est à sa deuxième débâcle après celle des législatives de 2017, appelle d’abord au respect du choix des populations de Touba. Non sans pointer du doigt l’absence d’unité dans les rangs de l’Apr. Malgré tout, il se réjouit de constater que la mouvance présidentielle a pu doubler son score par rapport aux législatives de 2017, oubliant peut-être qu’à ces joutes, de nombreux électeurs de Touba n’avaient pas pu voter à cause des violences nées d’un manque terrible d’organisation.

Pour sa part, Abdou Lahat Ka, le maire de Touba, fait aussi son diagnostic à lui. Comme Cheikh Abdou Baly Mbacké, il se réjouit du score obtenu par Macky Sall malgré la défaite. Mais il appelle ce dernier à s’occuper davantage des difficultés auxquelles font face les habitants de Touba et qui dépassent les compétences des autorités locales.

Cadre apériste à Mbacké et membre de la Cellule initiative et alerte, Lamine Bara Gaye va plus loin. Il accuse certains responsables de n’avoir rien fait pour les militants de Touba malgré les dizaines de millions reçus du chef de l’Etat. Mais il n’épargne pas le chef de l’Apr. Lamine Bara Gaye reproche à Macky Sall de n’avoir promu aucun responsable du département de Mbacké durant son premier mandat de sept ans. Pis, à l’en croire, le président de la République n’a jamais reçu les responsables de l’Apr à Mbacké. Sur le plateau de l’Edition du soir sur Walf Tv, il se désole : «On ne le (le chef de l’Etat, ndlr) voit que pendant le Magal de Touba».

Dimanche 10 Mars 2019


Nouveau commentaire :