Menu

Me Moussa Sarr corrige le Procureur



Me Moussa Sarr corrige le Procureur

Les avocats de Guy Marius Sagna n’ont pas attendu longtemps pour réagir suite au communiqué du maître des poursuites sur le motif d’arrestation de l’activiste. Selon Me Moussa Sarr, leur client est détenu sans aucune base légale.

 
 

 Le maître des poursuites Serigne Bassirou Gueye a, dans un communiqué envoyé par les soins du ministère de la Justice, donné les raisons de l’arrestation de Guy Marius Sagna. A l’en croire, l’activiste Guy Marius Sagna est poursuivi du chef de diffusion de fausses nouvelles suite à ses déclarations selon lesquelles la France préparait un attentat contre le Sénégal. 

Selon lui, de telles déclarations, au de-là de leur caractère faux et de la psychose qu’elles créent, peuvent avoir des conséquences graves sur la tranquillité et la sécurité des citoyens et des étrangers vivant au Sénégal. Aussitôt après la publication du communiqué, nous sommes entrés en contact avec l’avocat de Guy Marius Sagna, en l’occurrence Me Moussa Sarr, pour avoir sa réaction. 

La robe noire a indiqué que les infractions visées par le communiqué du maître des poursuites ne sont nullement imputables à son client. « Contrairement à l’infraction 257 code pénal visée dans le communiqué du procureur, mon client est poursuivi pour le délit de fausse alerte au terrorisme. Et, il a été inculpé et placé sous mandat de dépôt sur la base de l’infraction 429 bis du code pénal. 

Les infractions visées dans le communiqué du maitre des poursuites ne sont nullement imputables à mon client qui, je le rappelle, n’est pas l’auteur du texte. C’est le texte du mouvement France dégage dont il est un simple membre. Ce jour là, il n’était même sur le présidium. 

Donc, sa responsabilité n’est pas engagée », a dit l’avocat. Avant de poursuivre : « en tout état de cause, ce communiqué du maître des poursuites n’apporte rien au débat. Car en droit pénal, il n’existe pas de responsabilité pénale du fait d’autrui, ni de responsabilité pénale collective ni de responsabilité pénale d’emprunt. Mon client est détenu sans aucune base légale. Guy Marius Sagna n’est pas coupable du délit qui lui est reproché ».

Pour rappel, mi-juillet, le mouvement Frapp-France Dégage, le Front pour une révolution anti-impérialiste populaire et panafricaine, dont Guy Marius Sagna est l’un des membres, a publié un communiqué accusant la France de « préparer psychologiquement les populations à vivre avec l’idée de la menace terroriste  ». Pourtant, Guy Marius Sagna n’était pas présent lors de la présentation de cet appel devant la presse. Il a été arrêté le 16 juillet pour diffusion de «fausse alerte au terrorisme ».

Cheikh Moussa Sarr

Mardi 6 Août 2019


Nouveau commentaire :