Organisation de la présidentielle par une personne impartiale: Amadou Ba donne des gages

Organisation de la présidentielle par une personne impartiale: Amadou Ba donne des gages

mai 26, 2023 0 Par La Rédaction

L’organisation de la prochaine élection présidentielle était au menu des questions d’actualités le jeudi 25 mai 2023. L’interpellation a été faite par la députée Nafissatou Diop du Parti Démocratique Sénégalais (PDS). Le parlementaire a fait un plaidoyer pour que la présidentielle ne soit pas organisée par le ministre de l’Interieur. 
« Il est temps aujourd’hui d’aller vers des élections transparentes, inclusives. En 2000, une personnalité consensuelle avait organisé les élections. Il s’agissait d’un acquis démocratique à préserver. En 2011, vous qui êtes aujourd’hui au pouvoir, vous aviez dit que vous ne vouliez pas de Ousmane Ngom. Abdoulaye Wade a accepté de les confier à Cheikh Guèye. Nous ne voulions pas qu’ Antoine Diom organise les élections. Nous voulons une personne consensuelle. Même s’il n’a pas la carte de l’Apr, nous savons tous qu’il est un mackyste. Nous voulons quelqu’un qui rassure » a-t-elle déclaré devant le Premier Ministre Amadou Ba. Nafissatou Diop déplore que les règles du jeu soient modifiées à chaque veille d’élection. 
Même si la question concerne le ministre de l’intérieur, c’est le premier Ministre qui a pris la charge d’y apporter une réponse. 
« Le processus électoral a été confié au ministre de l’Interieur. Une autre partie est confiée au ministre de la Justice. Au-delà de la personne, le Sénégal est un pays organisé avec une administration impersonnelle. Il existe des règles qui régissent son fonctionnement. Toute personne appelée à organiser les élections devra respecter ces règles. En 2017, je suis venu ici vous dire qu’on organisera les élections et que le lundi tout le monde ira au travail. C’est ce qui s’est produit en 2019, en 2020 et en 2022 deux fois », a réagi le Premier Ministre qui n’a pas manqué de relever que la configuration actuelle de l’Assemblée nationale est la preuve de la transparence des élections au Sénégal.  « Rassurez-vous donc. Le processus pour l’organisation des élections a démarré,nous y sommes et nous ferons le nécessaire pour le terminer. Quelle que soit la personne qui va être au ministère de l’Intérieur, à la Primature, au Ministère de la Justice ou ailleurs, les élections se dérouleront  normalement. Le gagnant sera félicité et le lundi tout le monde ira au travail. Une élection n’est pas l’affaire d’une personne mais le concours d’un ensemble d’acteurs », a poursuivi le Premier Ministre.